/** * La configuration de base de votre installation WordPress. * * Ce fichier contient les réglages de configuration suivants : réglages MySQL, * préfixe de table, clés secrètes, langue utilisée, et ABSPATH. * Vous pouvez en savoir plus à leur sujet en allant sur * {@link http://codex.wordpress.org/fr:Modifier_wp-config.php Modifier * wp-config.php}. C’est votre hébergeur qui doit vous donner vos * codes MySQL. * * Ce fichier est utilisé par le script de création de wp-config.php pendant * le processus d’installation. Vous n’avez pas à utiliser le site web, vous * pouvez simplement renommer ce fichier en "wp-config.php" et remplir les * valeurs. * * @package WordPress */ // ** Réglages MySQL - Votre hébergeur doit vous fournir ces informations. ** // /** Nom de la base de données de WordPress. */ define('DB_NAME', 'thierrysanin_merk'); /** MySQL database username */ define('DB_USER', 'thierrysanin_merkuser'); /** MySQL database password */ define('DB_PASSWORD', 'eRSS4M!w}}^F'); /** MySQL hostname */ define('DB_HOST', 'localhost'); /** Jeu de caractères à utiliser par la base de données lors de la création des tables. */ define('DB_CHARSET', 'utf8'); /** Type de collation de la base de données. * N’y touchez que si vous savez ce que vous faites. */ define('DB_COLLATE', ''); /**#@+ * Clés uniques d’authentification et salage. * * Remplacez les valeurs par défaut par des phrases uniques ! * Vous pouvez générer des phrases aléatoires en utilisant * {@link https://api.wordpress.org/secret-key/1.1/salt/ le service de clefs secrètes de WordPress.org}. * Vous pouvez modifier ces phrases à n’importe quel moment, afin d’invalider tous les cookies existants. * Cela forcera également tous les utilisateurs à se reconnecter. * * @since 2.6.0 */ define('AUTH_KEY', 'Fr^$h,9NVYMKQD J40bi0.ZUyf=)C2sSLwh~<`jhBoVjs`9rMAM?g(pCTIw1;v%s'); define('SECURE_AUTH_KEY', 'xe(k;cu_'); define('LOGGED_IN_KEY', 'mT`hN3x6[KX^AeI(5EP{&C;87^=fG,O@[)r?[#@b`nu{:V; Q%[*mVHm|j%t:sF{'); define('NONCE_KEY', '8?vMjK_i{h.:CuEfj-p](xIIa:VL6F$W0k/>x+CWGM I}_r8*Z3hl6<0AjI8K81['); define('AUTH_SALT', 'ufJ@ksE+Rq,tg^+x*EqAy|W$Q*~485q$Unz<0#?q0s@BmMvshu^>Z{Q0eA+.3udU'); define('SECURE_AUTH_SALT', '?kpe.?RzXrs 9J VU_/g;mdj+C'); define('LOGGED_IN_SALT', '.17acvN0-N(G]zgY.p8Z+w&k:QVWmweEsY+y,P+lY$b,6>1%YM'); define('NONCE_SALT', 'rwtL@:bN-^OwYY1gAx%N}[]ey/=4b$N-o+FwB-wgZ4}q(4RFH2@g(0uVrh)P=7cd'); /**#@-*/ /** * Préfixe de base de données pour les tables de WordPress. * * Vous pouvez installer plusieurs WordPress sur une seule base de données * si vous leur donnez chacune un préfixe unique. * N’utilisez que des chiffres, des lettres non-accentuées, et des caractères soulignés ! */ $table_prefix = 'wAuTourp_'; /** * Pour les développeurs : le mode déboguage de WordPress. * * En passant la valeur suivante à "true", vous activez l’affichage des * notifications d’erreurs pendant vos essais. * Il est fortemment recommandé que les développeurs d’extensions et * de thèmes se servent de WP_DEBUG dans leur environnement de * développement. * * Pour plus d’information sur les autres constantes qui peuvent être utilisées * pour le déboguage, rendez-vous sur le Codex. * * @link https://codex.wordpress.org/Debugging_in_WordPress */ define('WP_DEBUG', false); /* C’est tout, ne touchez pas à ce qui suit ! */ /** Chemin absolu vers le dossier de WordPress. */ if ( !defined('ABSPATH') ) define('ABSPATH', dirname(__FILE__) . '/'); /** Réglage des variables de WordPress et de ses fichiers inclus. */ require_once(ABSPATH . 'wp-settings.php');